L’Oublié(e)



L’Oublié(e) création 2014



Ici, commence une sorte de conte: une femme veille un homme inconscient. Les années passent. Un jour, elle décide d’aller le chercher. La réalité est peu à peu contaminée par des situations fantastiques. Sa quête périlleuse devient alors un parcours initiatique. L’Oublié(e) est un récit qui nous plonge dans les questions du deuil, du dépassement de soi, des destins croisés. Dans un théâtre physique, visuel, hybride, à l’écriture cinématographique et empreint de matière circassienne. Une exploration de l’intime, à l’écriture instinctive et qui développe un langage scénique, sauvage et vif, exigeant et puissant.

Avec L’Oublié(e), le temps se trouble, l’imaginaire surgit…les émotions en mouvement.

durée 1 h – tout public dès 8 ans

mise en scène, chorégraphie Raphaëlle Boitel collaboratrice artistique Alice Boitel assistante à la mise en scène Claire Assali assistante à la chorégraphie Maya Masse musique Arthur Bison son, régie générale adjoint Silvère Boitel régie générale et plateau Tristan Baudoin costumes Lilou Hérin lumière Hervé Frichet son Sylvain Lafourcade avec Raphaëlle Boitel, Aloïse Sauvage, Lilou Herin, Alice Boitel, Tristan Baudoin, Silvère Boitel

production Cie L’Oublié(e) coproduction Cirque-Théâtre d’Elbeuf – PNC de Haute Normandie, Grand Théâtre de Provence, Établissement Public du Parc et de la Grande Halle de la Villette, as well as: Théâtre de l’Archipel – scène nationale de Perpignan, La Verrerie d’Alès – PNC Languedoc-Roussillon, L’Hippodrome – scène nationale de Douai, Théâtre de Cusset – scène conventionnée cirque, La Brèche – PNC Basse-Normandie / Cherbourg-Octeville, L’Agora – PNC Boulazac Aquitaine, La Coursive – scène nationale de La Rochelle, La Comédie – scène nationale de Clermont Ferrand, Théâtre de Lorient, Le Carré – Les Colonnes, scène conventionnée, Saint-Médard-en-Jalles / Blanquefort. soutien du projet PASS – Circus Channel, le projet PASS Circus Channel a été sélectionné dans le cadre du programme européen de coopération transfrontalière INTERREG IVA France (Manche) – Angleterre, cofinancé par le FEDER.
aide à la création : Ministère de la Culture – DRAC Languedoc-Roussillon, Région Languedoc-Roussillon, Conseil Général des Pyrénées-Orientales.
soutiens et résidences : Le Grand-T, théâtre de Loire-Atlantique, CCN Créteil et Val-de- Marne, Académie Fratellini, Pôle Antonio Machado – Alenya, Espace Périphérique.

> Presse

Le Figaro
Les prouesses physiques sont extraordinaires. Elles suscitent une envie communicative de s’envoler, de courir, de se pousser à bout de souffle.

Libération
Raphaëlle Boitel signe une superbe première mise en scène entre cirque, théâtre, danse. Un écho lynchien par ci, des effluves du romantisme gothique de la Kate Bush d’antan par là, Raphaëlle Boitel et sa bande répandent un souffle épique, vérifiable dans plusieurs moments superbement inventifs.

Presse de la Manche
On rentre peu à peu dans cette traversée onirique pour finir aspiré et ému devant autant de beauté.

artistikrezo.com
On n’est pas prêt à oublier L’Oublié(e) ! Vertigineux comme un puits à images, cet abîme féérique est aussi spectaculaire qu’intimiste. Raphaëlle Boitel fait résonner nos rêves refoulés avec la maestria des plus grands. L’oeil se perd, l’inconscient jubile.

Rhinocéros, la critique
Sur un fil tendu entre imaginaire et mémoire, Boitel nous entraîne dans un parcours onirique à la beauté envoûtante. L’Oublié(e) tire sa puissance d’une élégance formelle bluffante. Élaborée et d’une grande précision, l’interprétation est soutenue par un excellent dispositif technique : jeux d’écran, lumière magnifiquement sculptée, vidéo, etc. L’équipe de L’Oublié(e) se sert avec brio de sa large palette artistique pour créer des scènes époustouflantes.

DestiMed, l’info des deux rives
C’est très beau et très ingénieux. Très émouvant aussi et servi par 7 comédiens le récit prend une dimension de tragédie et de fable. Une réussite avec un choix musical d’une intelligence rare. On en redemande !

© photos Marina Levitskaya



Galerie d'images



Presse